Test: Is your change likely to succeed?

You have decided to change your behaviour, methods, organisation... Will these changes succeed and hold over time?


Of course, if it concerns only you, the ball is in your court). Similarly, changes (organizational, financial,...) in your organization may or may not affect you.

But if it affects those around you (and in addition is imposed by your hierarchy, the environment...), will this change have to pass in force (with all the damage caused), or will it even fail?

Some excerpts from an article in Harvard Business Review

Vous avez décidé de changer de comportements, de méthodes, d’organisation... Vos responsables ont choisi de lancer des changements à leur tour... Est-ce que ces changements vont réussir et tenir dans le temps ?

Bien sûr, si cela ne concerne que vous, la balle est dans votre camp (quoique... arrêter de fumer quand votre entourage continue de fumer...). De même, des changements (organisationnelles, financiers, ...) dans votre organisation peuvent ou non vous affecter.

Mais si cela affecte votre entourage (et en plus est imposé par votre hiérarchie, l’environnement...), ce changement devra-t-il passer en force (avec tous les dégâts induits), voire échouera ?

Dans un article récent de la Harvard Business Review, Mathias Baitan souligne qu’il y a six conditions pour favoriser le succès d’un changement. J’ai adapté ces points (propres à une organisation) au niveau personnel (comment le faire accepter par ceux qui vous entourent).

1. La compréhension : pourquoi ? Quelles sont les raisons sous-jacentes ? Comment faire ressortir les peurs, les sources d’espoir ? Y-a-t-il eu construction d’un sens partagé ?

2. L’implication des personnes qui sont concernées : c’est reconnaître leur professionnalisme et ouvrir des pistes de mise en place qui colle à la réalité.

3. Accepter que tout ne soit pas maîtrisable : les Américains forment leurs officiers à prendre des décisions avec seulement 70% des informations. En France, nous attendons généralement d’avoir 100% des informations, ce qui n’arrive jamais, d’où des décisions prises trop tard et en catastrophe, quand on n’a plus le choix.

4. Laisser de la place à l’adaptation pour l’application : cela conjugue les deux points précédents.

5. Soutenir les stratégies individuelles : Machiavel l’a bien décrit. Dans un changement, vous avez quelques volontaires, beaucoup de passifs et encore plus de critiques. Alors, soutenir les volontaires, c’est inciter les passifs à s’impliquer.

6. Adapter la cadence : pousser au changement ne veut pas dire bousculer les gens. Tout le monde ne vit pas le changement de la même manière et certains sont plus impactés que d’autres.

A la lumière de ces six points, revoyez un changement que vous avez voulu (ou qui vous a été imposé) pour votre entourage.

Les conditions ont-elles été remplies ?

0 views

Contact us

 

N.E.W.S.® Coaching and Training Sarl

13, Chemin des Chênes
1009 Pully
Switzerland

 info@newsnavigation.com

© N.E.W.S.® Coaching and Training Sarl. 2019

Design by DIVAL’E Graphic Design

© N.E.W.S.® Coaching and Training Sarl. 2019

Follow us

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon